Pour bien maitriser les calques il faut connaitre leurs particularités. Il est donc important de différencier chaque calque, même si on utilisera beaucoup plus certains que d’autres. Voici la liste des calques présent sur Photoshop : Standard, Réglage, Masque, Vectoriel, Remplissage, Objet dynamique, Texte

Le calque de réglage permet comme son nom l’indique de « régler » les calques précédents. Il peut régler la luminosité, les couleurs.. etc

Pour créer ce calque nous avons aussi deux manières possibles :

On peut appuyer sur le petit logo qui se situe en bas à droite de votre logiciel (pour la plateforme par défaut)

WINWORD_2017-02-04_15-26-17

Et voici la présentation de votre premier claque créé. Je vous rappelle que le système de calque est toujours le même, autrement dit sur cet exemple le calque créé et au dessus de l’arrière plan mis par défaut.

Pour organiser encore plus vos calques, des dossiers existent pour trier chaque calque dans chaque catégorie en gardant l’idée de superposition bien sûr.

Par exemple pour mon C.V j’ai trié mes calques en plusieurs dossiers pour mieux m’y retrouver.  On peut aussi mettre des dossiers dans des dossiers,  c’est le même principe que pour ranger ces documents sur son ordinateur pour être mieux organiser et mieux s’y retrouver.

WINWORD_2017-02-04_15-27-51

Il n’y a plus qu’à glisser les calques souhaités dans le dossier.

Le calque de réglage permet comme son nom l’indique de « régler » les calques précédents. Il peut régler la luminosité, les couleurs.. etc

Pour créer ce calque nous avons aussi deux manières possibles :

Appuyer sur ce logo du calque OU

Menu > Calques > Nouveau calque de réglage

WINWORD_2017-02-04_15-28-17

Nous avons ensuite plusieurs réglages qui nous sont proposés :

WINWORD_2017-02-04_15-28-37

Après les avoir activés nous avons donc un calque de réglages qui s’affiche :

Et pour régler ces réglages, il suffit de cliquer 2 fois sur le petit logo.

WINWORD_2017-02-04_15-29-05
WINWORD_2017-02-04_15-29-32

Et les paramètre de réglages s’afficheront.

Pour cette exemple, il s’agit des réglages du noir et blanc qui nous permettent de faire ressortir les couleurs « primaires »  plutôt en noir ou en blanc

Vous vous demander peut-être qu’est ce que le rectangle blanc à coté du logo ?

C’est aussi un autre calque qui se met automatiquement pour tous les calques de réglage : Le masque de fusion (ou masque de claques). Je vous invite à voir la suite pour comprendre !

Le masque de calque se créé dans le même principe que les deux premiers calques présentés sauf qu’il doit être créé dans un calque déjà présent.

WINWORD_2017-02-04_15-30-01

Le masque de calque n’est pas difficile à utiliser mais il faut comprendre son système :

Il permet d’enlever ou d’ajouter un élément, pour être plus compréhensible : un exemple sera plus judicieux.

Prenons une image :

WINWORD_2017-02-04_15-30-21 (1)

Comment faire ?

Après avoir appliqué un masque de fusion sur un calque, il faut sélectionner le masque afin de supprimer ou d’appliquer ce qu’il y a sur le calque.

Le masque fusion marche en deux couleurs : Blanc (pour ajouter l’élément) et Noir (pour supprimer).

Par exemple sur l’exemple d’au-dessus j’ai appliqué du noir sur les gouttes que je voulais supprimer.

WINWORD_2017-02-04_15-30-38

Pour mettre le noir (ou blanc), il suffit simplement de prendre l’outil pinceau et, si vous avez sélectionné le masque de fusion : le logiciel  vous proposera seulement les 2 couleurs possibles.

Ce masque est très utilisé est très utile car il s’applique à tous les calques (dont le calque de réglage comme on l’a vu précédemment) et il est très pratique pour enlever ou rajouter des éléments de calque, et si vous doutez de son utilité je vous recommande de parcourir les tutoriels disponibles sur le site et tout particulièrement le tuto: «  faire un poster ».

Le calque vectoriel est dans le même principe que le masque sauf qu’au lieu d’utiliser le pinceau on utilise la plume comme outil.

Pour créer un calque vectoriel, il faut d’abord créer un masque de fusion pour ensuite activer le calque vectoriel. Autrement dit, il faut simplement appuyer deux fois sur ce logo :

Donc si je résume l’activation du calque vectoriel doit ressembler à ça :

WINWORD_2017-02-04_15-30-57

(si le masque de fusion vous gêne vous pouvez simplement le supprimer par la suite !)

WINWORD_2017-02-04_15-31-06
WINWORD_2017-02-04_15-31-20
WINWORD_2017-02-04_15-32-04

j’ai donc importé cette photo, j’ai appliqué le calque vectoriel et maintenant, je souhaite avoir juste la petit boule poilue. Pour ça, je vais me servir de la plume en entourant grossièrement cette petite boule.

Et voilà le résultat. Personnellement j’utilise assez peu ce genre de calque, mais il peut être utile dans certains moments. Je ferai un tutoriel par la suite pour comprendre vraiment son utilité !

WINWORD_2017-02-04_15-31-35

Le calque de remplissage permet comme son nom l’indique de remplir une zone ou un calque sélectionner. Le calque de remplissage marche comme calque de réglage étant donné qu’il se situe dans le même menu. Comme je vous l’ai montré précédemment

WINWORD_2017-02-04_15-31-54

Ainsi, on peut insérer ici une couleur unie, un dégradé, un motif (déjà enregistrer sur le logiciel).

WINWORD_2017-02-04_15-32-04

L’utilité de l’objet dynamique, c’est que le format permet d’enregistrer les pixels même s’il y a des changements.

Par exemple prenons une photo

WINWORD_2017-02-04_15-32-28

Et maintenant, on fait pareil sauf que nous appliquons l’objet dynamique sur le calque afin qu’il enregistre les pixels. Pour créer ce format, il faut faire clic droit sur le calque et cliquer sur « convertir en objet dynamique ».

Puis nous répétons la même opération que précédemment

WINWORD_2017-02-04_15-32-50
WINWORD_2017-02-04_19-15-07

Le résultat n’est peut être pas très voyant sur cette exemple mais sur des images avec beaucoup de détails cela est très utile, surtout pour des photographes pointilleux.

Nous finissons par le calque le plus simple : le calque texte qui comme son nom l’indique est un calque exclusivement réservé au format texte.

Pour l’utiliser, il faut simplement utiliser l’outil texte :

Ce calque est souvent modifié par des «  options de fusions » . Ces options peuvent être activées en deux possibilités soit en faisant clic droit sur le calque en question  ou sinon par ce logo :

Ils peuvent modifier l’esthétique du calque, une partie sera consacrée uniquement à des modifications de calque avec le mode fusion. Voici quand même une liste qui résume brièvement les modifications que l’on peut effectuer.

WINWORD_2017-02-04_15-33-29

Voilà, vous connaissez maintenant tous les types de calques que vous pourrez trouver sous Photoshop. Les calques étant la base, ils vous seront utile pour d’autres logiciels comme Illustrator par exemple. Ces acquis sont ne sont donc pas négligeables. Je vous invite maintenant à continuer votre formation : Les sélections rapides.

tutur
Written by tutur
See tutur's latest posts

Leave a comment